Le pervers n'est pas celui qu'on croit

M.Sanguet- Le pervers n'est pas celui qu'on croit


18 février 2016

Comme l'envahisseur extra-terrestre de la série télévisée, le pervers narcissique rôde : certains l'ont démasqué dans le lit conjugal, d'autres au travail et il n'est pas rare de le rencontrer en politique. Nous serions bien avisés de savoir l'identifier car le pervers narcissique est devenu la figure du mal absolu.

Calculateurs, manipulateurs et prédateurs pervers n'attendent qu'une faiblesse de notre part pour nous anéantir. Pourtant les choses sont loin d'être aussi manichéennes nous dit l'auteur de cet ouvrage qui déconstruit un portrait de société.

Marcel Sanguet convoque publicités, icônes de la culture rock, phénomènes de la téléréalité, scénettes de la vie quotidienne - au volant, au musée, au travail, chez le psy - pour confronter cet épouvantail boursouflé à la vraie structure de la perversion. Que cache cette invention bien commode ?

Le respect de la Loi, l'obéissance, les bienfaits de l'évaluation et de l'autorité, l'expertise, la réussite éducative... Saurez-vous distinguer derrière ces notions à la mode l'authentique toute-puissance du perversif ? Pas sûr. Car le pervers, c'est toujours l'autre, n'est-ce pas ?

Imprimer la fiche

A découvrir sur le même thème