Au revoir et merci taylor

Jacques Le Menestrel, M. Schpilberg- Au revoir et merci taylor

,
Collection  Livres outils
9 février 2000

Aujourd'hui le travail est de plus en plus complexe, rapide et changeant Les ordres exécutoires s'avèrent le plus souvent inadaptés donc inefficaces et le collaborateur, directement confronté au problème, a la capacité et la volonté de décider. Le travail a changé de nature, il se recentre autour de la décision, condition première de toute adaptation, de toute innovation. Donner sa chance à l'autonomie des personnes constitue à coup sûr le seul parti pris valable pour mobiliser la créativité, l'engagement et la loyauté dans l'organisation. Nous le savons, nous qui avons des responsabilités d'encadrement.
De là à passer à l'acte est une toute autre histoire. L'art et la manière de créer de l'action collective ne relèvent ni du hasard ni de l'incantation car l'autonomie de chacun suppose une contrepartie qui est la création de références connues et partagées. Tel est le point essentiel dont traite ce livre en montrant son importance aussi bien instrumentale que comportementale. On saluera l'exploit des auteurs qui se sont penchés sur le travail de ces fonctionnaires dont trop de bons esprits croient à tort que la mentalité et la formation condamnent à se borner à une mécanique bureaucratique et non managériale... La preuve est ainsi donnée qu'il est possible de moderniser le service public durablement et significativement. Mieux : combien d'entreprises agissant sur le marché pourraient s'en inspirer quant à l'art d'établir des compromis viables au quotidien entre la rigueur d'une cohérence d'ensemble et la vigueur d'une délégation généralisée.
Imprimer la fiche

A découvrir sur le même thème

Recevez nos newsletters
Vous serez régulièrement informé(e) de toutes nos nouveautés. Inscription