Le graffiti arabe

P. Zoghbi, D. Karl- Le graffiti arabe

,
20 septembre 2012

Que ce soit sur les camions au Liban, dans les rues de villages du Bahrein, sur les murs criblés de balles de Palestine, le graffiti connaît un véritable essor qui s'affiche même sur les murs des métropoles occidentales ou sur des accessoires de mode comme des sacs à main. Relayé par de nombreux graffeurs qui s'exercent à la calligraphie arabe sur les espaces publics et à l'occasion d'expositions, et des jeunes designers qui créent des polices de caractères pour l'impression, le graffiti arabe exprime tantôt les souffrances d'une nation, tantôt une recherche d'identité. À Beyrouth, Gaza, Téhéran, Paris, Londres, Berlin ou Montréal, il traduit une pensée politique, sociale ou personnelle dans un style calligraphique et typographique très expressif.

Véritable référence en la matière, Le graffiti arabe réunit de nombreux artistes, graffeurs et typographes du monde entier qui ont associé la calligraphie arabe au graffiti, au street-art et à la culture urbaine. L'iconographie, très riche et variée, témoigne de la vigueur de ce renouveau.

Des auteurs de renom et des spécialistes y livrent leur analyse des éléments traditionnels, des nouvelles approches et des contextes socio-culturels et politiques qui ont forgé les mouvements du graffiti arabe au Moyen-Orient. Un chapitre sur le printemps arabe vient compléter ce riche panorama.

Élaboré par Pascal Zoghbi et Don Karl, l'ouvrage regroupe de nombreuses personnalités et artistes majeurs : Huda Smitshuijzen, Rana Jarbou, Tala F. Saleh, Houda Kassatly, William Parry, Hassan Massoudy, Malik Anas AIRajab, eL Seed, Hestl, Julien Breton, le collectif LightCraff, Sun7, Sadhu, L'ATLAS, Native et ZenTwO, Zepha alias Vincent Abadie Hafez, Monsieur Cana alias Askar, etc.

"Ce bel ouvrage [...] permet de prendre la mesure de la créativité et du développement du graffiti dans le monde arabe"
Le Monde diplomatique

Imprimer la fiche

A découvrir sur le même thème