De kerviel à clearstream : l'art de communiquer lors des grands procès

Patricia Chapelotte- De kerviel à clearstream : l'art de communiquer lors des grands procès


31 mai 2012

A l'heure où les affaires s'instruisent de plus en plus souvent devant les médias et avec l'irruption d'Internet comme source d'information continue, le recours à des professionnels de la communication chargés d'accompagner les accusés lors de leur procès est fondamental pour protéger leur image.

"Loin d'être une avocate, je n'allais pas assurer une nouvelle stratégie pour orienter l'instruction en cours, j'allais communiquer."

Au-delà d'une nouvelle forme de communication, c'est le procès en tant que tel qui ne se vit plus de la même manière. Parce que l'image et la réputation d'une femme ou d'un homme se doivent d'être préservées quelle que soit l'issue du procès, il faut désormais des professionnels aguerris aux médias et capables de se servir des nouvelles technologies comme d'une "arme".

En prenant appui sur son expérience lors de deux affaires majeures - Kerviel et Clearstream - Patricia Chapelotte, experte en communication de crise, pose les règles de la communication sous contrainte judiciaire, en décrypte les enjeux et propose des techniques de travail inédites.

Imprimer la fiche

A découvrir sur le même thème

Recevez nos newsletters
Vous serez régulièrement informé(e) de toutes nos nouveautés. Inscription