Canon EOS-1

M. De Ferrières- Canon EOS-1


1 octobre 1990

Boîtier au nom de déesse (est-ce le fait du hasard, ou une volonté mythologique des concepteurs ?), le Canon EOS-1 serait-il le dieu des appareils ? Sons vouloir pousser trop loin une comparaison sans doute osée, il faut bien admettre que ses flancs renferment de quoi satisfaire tous les appétits photographiques, du volatile au plus boulimique.
Professionnel jusqu'au bout des touches, il sait se faire étonnamment simple, presse-bouton, sans souci grâce à sa touche CLEAR qui le ramène en configuration standard et en fait quasiment un appareil aussi facile à utiliser qu'un compact ; ou au contraire hyper sophistiqué avec des fonctions particulièrement évoluées, dont certaines sont toujours une exclusivité Canon, tel le fabuleux mode DEP qui vous permet de traiter la profondeur de champ avec une aisance déconcertante.
Michel de Ferrières, qu'il n'est plus utile de présenter, a fait le tour de l'EOS-1 et vous dit tout sur les deux systèmes de mise au point, les deux cadences d'armement, les quatre systèmes de mesure de la lumière, les six modes d'exposition, les huit fonctions personnalisables grâce auxquelles vous pouvez configurer le boîtier selon votre façon de travailler, et bien d'autres choses encore.
Vous ferez connaissance avec un obturateur qui crève les sommets, l'étonnante convivialité des afficheurs et l'ergonomie remarquablement étudiée de l'interface utilisateur. Vous découvrirez un certain nombre d'astuces pratiques que n'indique pas le mode d'emploi, et aussi de manœuvres à ne pas exécuter. Bref, vous saurez tout sur ce grand pro de la photographie, qui sait aussi se faire tout simple pour vous faciliter le travail.

Imprimer la fiche

A découvrir sur le même thème

Recevez nos newsletters
Vous serez régulièrement informé(e) de toutes nos nouveautés. Inscription